Edito

Détails

30.03.2015 - 08:00
-
Hervé Plagnol
-

La scène n'est pas inédite : le ministre de l'Agriculture se faisant chambrer par un congrès de FNSEA tandis que le Premier ministre ou le président de la République apparaît en recours, en héros parfois ovationné. Rares sont les ministres de l'Agriculture qui ont échappé à cette épreuve. Si tel était le cas, c'est qu'ils n'avaient pas eu de dossier lourd à gérer. Stéphane Le Foll a dû en gérer deux, particulièrement périlleux. D'une part la réforme de la politique agricole commune ; d'autre part la dimension écologique à laquelle, politiquement, il ne pouvait pas échapper.