Deux sénateurs LR et PS dénoncent un « désengagement de l’État » sur la bio

Alors que le plan Ambition bio annonçait une proportion de bio dans la surface agricole utile (SAU) de 15 % à l’horizon 2022, les sénateurs Alain Houpert (LR) et Yannick Botrel (PS) estiment dans un rapport sur le financement de l’agriculture biologique publié le 5 février que cet « objectif sera atteint au mieux en 2026 ». Le retard constaté serait dû, selon les parlementaires, à « un réel désengagement de l’État », comme le souligne Alain Houpert, jugeant par ailleurs que « la communication ne doit pas masquer la réalité qui est un financement défaillant ».