Foncier

Emmanuel Hyest : « la loi d’avenir doit aller vers plus de transparence »

29.04.2013 - 07:43
-
Propos recueillis par Rosanne Aries
-
Malgré les récentes mesures annoncées par le gouvernement pour préserver les espaces agricoles, le président de la Fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer), Emmanuel Hyest, juge les dispositions peu efficaces. Selon lui, seule la mise en place des Commissions départementales de la consommation des espaces agricoles (CDCEA), dont le rôle pourrait être renforcé par la loi d’avenir pour l’agriculture, a été utile. À l’avenir, il plaide pour rendre rapidement obligatoire la révision de tous les documents d’urbanisme, suivant les modalités d’élaboration d’un plan local d’urbanisme (PLU), et pour plus de transparence en matière de transactions sur les terres agricoles.
Plusieurs mesures ont récemment été annoncées ou prises par le gouvernement en vue de contenir l’étalement urbain. La dernière en date : la mise en place, le 17 avril, par le ministère de l’Agriculture, de l’Observatoire national de la consommation des espaces agricoles. Estimez-vous toutes ces nouvelles dispositions utiles?
Emmanuel Hyest : Les mesures qui ont été prises ne sont pas forcément efficaces.