En ovins, pas de catastrophe pour Pâques, mais prix et volumes en berne

Les consommateurs français ont privilégié l’agneau de France dans leurs achats pour Pâques, s’est félicité le 12 avril le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, estimant que cela contribuait à rendre « moins dramatique » pour les éleveurs nationaux la crise liée au coronavirus. « Ce que je sais, pour avoir eu les informations ce matin, c’est que nos concitoyens ont fait cet acte merveilleux d’amour, de patriotisme alimentaire : ils sont allés acheter de l’agneau français pour en manger », a déclaré M. Guillaume, dans l’émission Dimanche en politique sur France 3.