En produits transformés, l’obligation d’afficher l’origine du lait et de la viande est prolongée

C’est reparti pour un tour : l’expérimentation de l’affichage obligatoire de l’origine du lait et de la viande dans les produits transformés est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021, prévoit un décret paru au JO le 29 mars. Déjà renouvelé une fois, ce test devait s’achever le 31 mars 2020. Il est reconduit à l’identique. Les fabricants sont donc toujours tenus d’afficher l’origine de la viande (si elle représente plus de 8 % du produit final) et du lait (au-delà de 50 %).

Mots-clés