Engrais azotés : un impact « extrêmement violent » sur les exploitations

Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer, juge « extrêmement violent » l’impact des engrais azotés, entre flambée des prix et « difficultés d’approvisionnement ».

« L’impact (des engrais azotés) sur les exploitations va être extrêmement violent », a déclaré en conférence de presse, le 13 octobre, Benoît Piètrement, président du conseil spécialisé Grandes cultures de FranceAgriMer. D’une part, leurs prix explosent. La solution azotée atteint 615 €/t, contre moins de 180 €/t un an plus tôt, d’après ses chiffres. Cela représente une charge supplémentaire pour les agriculteurs. Le poste engrais azotés subit une augmentation de 150 à 200 €/ha, à comparer aux 100 à 150 €/ha initiaux, selon lui.

Mots-clés