Équarrissage des porcs : le ton ne redescend pas entre la Cooperl et Inaporc

Dans une nouvelle lettre ouverte parue dans les Echos le 7 octobre, la Cooperl réitère sa demande au ministre de l’Agriculture de ne pas étendre les cotisations volontaires obligatoires (CVO) votées par l’interprofession Inaporc pour financer le système d’équarrissage (1). Le numéro un français du porc a annoncé sa volonté de quitter l’association ATM (pour « animaux trouvés morts ») en 2022.

Mots-clés