Fret ferroviaire : les professionnels inquiets des retards

Les grèves de la SNCF ne touchent pas que le transport des voyageurs. Les céréales françaises sont également concernées. « Un jour de grève, c’est une semaine à quinze jours de travail pour retrouver des créneaux, a expliqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer, le 19 mai en conférence de presse. Ce qui pose un problème logistique et entrave le bon fonctionnement de la filière ». Les opérateurs privés rencontrent les mêmes difficultés que la SNCF.