Hausse inhabituelle des cours en viande ovine au-delà de Pâques

15.05.2020 - 08:00
-
Ivan LOGVENOFF
-

« Après Pâques, l’offre française est restée en deçà de ce que l’on attendait, et la cotation a continué à croître », souligne Cassandre Matras, cheffe de projet conjoncture ovine à l’Idele. D’après les chiffres nationaux de FranceAgriMer, le prix de l’agneau aurait ainsi continué à augmenter après Pâques durant près de quatre semaines pour passer de 6,20 € en semaine 15 à 6,50 € en semaine 18, loin de la baisse constatée habituellement à cette période. Difficile cependant pour l’heure, selon les experts de l’Idele, d’expliquer le repli de l’offre française.

Mots-clés