Influenza aviaire : l’OIE réclame une « surveillance accrue » et une biosécurité « stricte »

Constatant que l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) « s’intensifie », l’Organisation mondiale de la sanité animale (OIE) appelle à une « surveillance accrue », d’après un communiqué du 19 novembre. « Durant la période à haut risque pour l’influenza aviaire, d’octobre à avril, les États doivent accroître leurs efforts de surveillance, mettre en place des mesures de biosécurité strictes et assurer un signalement des foyers dans les temps », martèle l’OIE. D’après elle, « environ 16 000 cas d’IAHP en faune sauvage et domestique ont déjà été reportés en octobre ».