Influenza : en Chine, premier cas humain d’une souche faiblement pathogène

La Chine a rapporté le 1er juin un premier cas mondial chez l’être humain d’influenza aviaire H10N3, une pathologie frappant d’ordinaire les oiseaux, mais les autorités assurent que le risque d’une épidémie est « extrêmement faible ». Le patient de 41 ans, originaire de la ville de Zhenjiang (Est), a été hospitalisé le 28 avril pour une fièvre. « Le risque de diffusion à grande échelle (chez les humains) est extrêmement faible », souligne le ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que le malade pourrait a priori bientôt sortir de l’hôpital.