La CGB réclame une réponse collective à la crise

Les OP ne constituent pas le seul sujet de tensions dans la filière betteravière. « J’ai ressenti un profond malaise parmi les betteraviers quant à la responsabilité de leurs syndicats, leurs coopératives dans la crise du secteur », a déclaré le président de la CGB Franck Sander lors du congrès du 16 janvier. « Notre filière n’a pas su répondre collectivement à la crise actuelle », a-t-il poursuivi.

Mots-clés