La dérive climatique, aubaine pour les ravageurs des vergers

Au Sival d’Angers, la DGAL (ministère de l’Agriculture) a mis à jour les effets observés et attendus du réchauffement climatique sur les ravageurs des vergers. Entre retour d’anciennes maladies et développement d’insectes exogènes, les constatations inquiètent.

Lors d’une conférence, organisée le 15 janvier durant le Sival à Angers, Jérôme Julien, de la DGAL (ministère de l’Agriculture), a fait le point sur l’état des connaissances des évolutions actuelles et prospectives des ravageurs dans les vergers. D’une manière générale, il pointe du doigt une combinaison de facteurs qui vont se cumuler dans l’année. « Avec des hivers doux et humides et des étés chauds, comportant plus de journées caniculaires, les végétaux vont afficher des faiblesses qui vont profiter aux ravageurs opportunistes », constate-t-il.