La filière fruits compte ses vergers disparus et ses emplois perdus

Depuis la présentation du projet de loi de finances (PLF) pour 2013, le 28 septembre, la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) ne décolère pas. Dans un communiqué daté du 17 octobre, l’association spécialisée de la FNSEA compte ses vergers disparus et ses emplois perdus : deux hectares de pêchers équivalent à 1 720 heures de travail soit environ 1 équivalent temps plein (ETP), expliquent les producteurs. Or, en dix ans, la France a perdu 30 000 hectares soit 15 000 ETP.

Mots-clés