La filière naissante du cornichon français pourrait revoir ses objectifs à la baisse

Relancée il y quatre ans sous l’impulsion de la marque Jardin d’Orante (groupe Reitzel), la petite filière du cornichon français pourrait être malmenée par l’épidémie de coronavirus. « Le contexte lié au Covid-19 pourrait pousser la PME et ses producteurs à redimensionner les cultures si les bras venaient à manquer », a indiqué l’entreprise dans un communiqué le 20 avril.