La patate douce en plein essor grâce aux importations

Selon une récente analyse technico-économique du CTIFL de Bretagne et de la station d’expérimentation de Terre d’Essais (22) la production de la patate douce en France intéresse de plus en plus d’acteurs. « Désormais, ajoute l’étude, 72 % des détaillants proposent de la patate douce dans leurs rayons mais la production française n’est présente au mieux que chez 40 % d’entre eux ». L’import occupe une place prédominante sur le marché français « faute d’une production nationale suffisante et compétitive. » Les importations européennes ont quasiment doublé entre 2014 et 2018.