La qualité française laisse encore à désirer

«La qualité nationale est plutôt satisfaisante », a expliqué Jean-Louis Moynier, chez Arvalis, le 28 janvier, à l’occasion du colloque sur le blé dur organisé à Vendôme par l’institut. Sauf que des pluies relativement élevées à la récolte ont fait augmenter le taux de mitadin. Pour Yann Lebeau, chez France export céréales, ces défauts, répétitifs, pourraient être fatals à la commercialisation de la récolte. « Nos clients sont tous des experts », a-t-il rappelé. Selon lui, « les problèmes de qualité se situent d’abord chez nous avant d’être chez les autres ».