La tomate, entre crises conjoncturelles et recherche d’un nouvel élan

Avec quarante jours de crise conjoncturelle cette année, et alors que la campagne 2020 n’est pas encore terminée, les producteurs de tomates souffrent régulièrement de prix excessivement bas. Face à cela, la filière se projette de plus en plus dans une diversification en poivrons et aubergines.

La tomate est à nouveau en crise conjoncturelle depuis neuf jours ouvrés, malgré une remontée du prix de première mise en marché ces derniers jours. En effet, le 31 août, le Réseau des nouvelles des marchés (cotation RNM, FranceAgriMer) relevait un prix anormalement bas à -41 % par rapport à la moyenne quinquennale, contre -21 % le 10 septembre.

Mots-clés