L’agroalimentaire, 2e poste de l’empreinte carbone nationale, l’agriculture 10e

Selon les chiffres publiés le 29 janvier par le ministère de la Transition écologique, l’industrie agroalimentaire représente la deuxième empreinte carbone sectorielle la plus importante en France, avec près de 75 Mt CO2 eq, juste derrière la cokéfaction et le raffinage. L’agriculture se place en dixième position, avec 30 Mt CO2 eq. L’empreinte par habitant, avec 11 tonnes équivalent CO2 en 2018, est stable depuis 1995, mais demeure, comme le remarquent les experts, « incompatible avec les objectifs de l’Accord de Paris (COP 21) et un réchauffement limité à + 2 °C en 2100 ».