Jacky Salingardes, président de la Fne

Lait de chèvre : « Les industriels doivent réduire l'import si la collecte augmente »

13.04.2018 - 08:00
-
Propos recueillis par Alizée Juanchich
-
L’assemblée générale de la Fédération des éleveurs de chèvres (Fnec) s’est tenue les 4 et 5 avril à Mâcon. Jacky Salingardes, son président, revient sur les grands enjeux auxquels doit faire face la filière: la gestion des volumes et la valorisation des chevreaux, mais aussi le renouvellement des générations, particulièrement difficile en production fermière, ainsi que la demande croissante d'animaux qui pâturent de la part des consommateurs.

Dans quel contexte s’est tenue l’assemblée générale de la Fnec ?

La conjoncture est plutôt favorable pour l’instant, mais il y a eu beaucoup d’importations en 2017 et cela interroge. Je ne veux pas revivre ce que j’ai déjà connu il y a quelques années : un télescopage entre des importations et de la production française. C’est un gros enjeu à venir. Les entreprises demandent du volume français, alors il va falloir qu’elles apprennent à gérer cela différemment de ce qui a été fait en 2010.

Mots-clés