Lait : « La course à la baisse des prix » est enrayée, selon Le Foll

À l’issue des négociations commerciales, la baisse du prix des produits laitiers à marque nationale serait de l’ordre de 2 à 3 %, avec un prix du lait de consommation plutôt stabilisé. Pour la FNPL, les négociations commerciales se sont déroulées « sans trop de dégâts et de manière constructive ». Pour Stéphane Le Foll, « la course à la baisse des prix » est enrayée.

Le jour de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le 27 février, Stéphane Le Foll a déclaré que la loi de modernisation de l’économie (LME) serait bien modifiée dans le cadre du projet de loi Sapin 2. « Le président l’a annoncé ce matin », expliquait-il lors d’un point presse. La révision du texte viserait à intégrer des éléments propres aux producteurs (coût de production, prix payé) dans les négociations commerciales entre industriels et distributeurs.