L’Anses recommande de suivre les nouveaux seuils de l’OMS pour l’air

Dans un avis publié le 6 octobre, l’Anses recommande à l’administration de suivre les nouveaux seuils de l’OMS pour les alertes préfectorales en matière de qualité de l’air. Si ce conseil correspond aux travaux déjà engagés pour les moyennes journalières, il pourrait avoir des conséquences plus importantes à moyen terme sur les seuils annuels, qui ont déjà donné lieu à des procédures judiciaires.

L’avis de l’Anses sur la qualité de l’air publié le 6 octobre est clair : l’administration ferait bien « de réviser les seuils d’information/recommandation et d’alerte en tenant compte de ces récentes valeurs guides de l’OMS ». Car pour l’Anses, l’ensemble de « ces valeurs guides revues à la baisse s’accordent davantage avec les concentrations les plus faibles associées à des effets sanitaires observés dans la littérature », et « s’inscrivent donc dans le sens d’une meilleure protection de la santé ».

Mots-clés