Le climat au Brésil dicte l'orientation des cours

Les cotations du sucre sur les marchés à terme de Londres et de New-York ont beaucoup varié cette semaine, pour terminer sur une note de fermeté, sur fond de climat chaud et sec au Brésil. Les récentes précipitations en Amérique latine et les diverses prises de positions des opérateurs (rachats de positions short, prises de bénéfices) ont renforcé la volatilité des prix. Notons que le rythme de l'écrasement de cannes à sucre issues de la campagne 2013/2014 ralentit en Thaïlande, un des plus gros producteurs mondiaux.

Mots-clés