Diversification

Le GIPT alerte à la baisse des surfaces de pommes de terre féculières

À l'heure où la Pac prône la diversification dans l'assolement des grandes cultures, une culture risque d'entrer dans une phase déclin : la pomme de terre féculière. Le Groupement national interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre (GIPT), qui a tenu son assemblée générale le 17 décembre à Paris a sonné l'alarme, constatant un début de décrochage des surfaces de la pomme de terre de fécule.

LA POMME de terre de fécule, aujourd'hui moins de 20 000 hectares, une culture de diversification dans l'assolement, risque de décliner, conséquence du découplage des aides, qui n'incite plus à cette culture spécifique. Le GIPT a signalé, lors de son assemblée générale le 17 décembre, un mouvement de non-renouvellement, voire de dénonciation, des engagements triennaux des producteurs dans leurs coopératives.