Loi d’avenir

Le MRJC plaide pour un enseignement qui anticipe

28.10.2013 - 08:10
-
(RA)
-
Alors que Stéphane Le Foll présentera, le 13 novembre, son projet de loi d’avenir agricole en conseil des ministres, le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) analyse le texte. S’il approuve les mesures en faveur de l’installation et de la préservation du foncier, il est plus critique sur le volet de l’enseignement agricole qui peine, selon lui, à se projeter.
Le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) a depuis le 1er septembre à sa tête un jeune en projet d’installation – éleveur laitier – de l’Anjou . Outre la jeunesse rurale, le nouveau président de l’association, Simon Besnard, fils lui-même de paysan, connaît donc bien les jeunes de l’agriculture et leurs préoccupations. Or, selon lui, il y a un point qui cloche dans ce projet de loi d’avenir agricole : c’est celui de l’enseignement agricole. Sur ce volet, « la formulation du texte est tellement générale que l’on ne peut pas être contre, commence-t-il.