Festival non labour et semis direct

Le non-labour poursuit sa route

29.09.2014 - 08:00
-
(YC)
-
Les techniques du non-labour intéressent de plus en plus les agriculteurs, selon Jacques Commère, organisateur du Festival du Non-labour et semis direct, qui a eu lieu le 24 septembre à Châteauroux.

LA 16e édition du Festival du Non-labour et semis direct (NLSD) s'est tenue le 24 septembre au Lycée agricole Naturapolis, à Châteauroux (36), à l'initiative de la Coordination rurale. Le non-labour et semis direct consiste à « laisser vivre le sol pour éviter de l'appauvrir », explique la Coordination rurale. « Le sol, non labouré, devient “vivant”, du fait d'une très grande activité biologique (insectes, vers de terre, champignons) », ce qui « limite les besoins en irrigation et en produits phytosanitaires ».