Le piment d’Espelette peut-être « sauvé » par les dernières pluies

« Les pluies du week-end pourront peut-être sauver la campagne », a confié la responsable du syndicat du piment d’Espelette Maialen Sarraude à Agra Presse le 31 août. Selon elle, « 50 à 60 mm de pluies sont tombés sur le Pays basque » lors du dernier week-end d’août, ce qui devrait permettre à la campagne de récolte du piment AOP, qui a débuté « avec dix jours d’avance cette année – dès le 31 juillet », de se rétablir.