Le procès de 38 « faucheurs volontaires » renvoyé en raison de la grève des avocats

Le procès de 38 militants anti-OGM, qui devait s’ouvrir le 5 avril à Dijon pour la destruction en novembre 2016 près de Dijon d’essais de colza VTH (issu de la mutagénèse) du groupe Dijon Céréales, a été renvoyé aux 15 et 16 novembre 2018 en raison du mouvement de grève des avocats. Plus de 150 militants anti-OGM ont déambulé dans les rues de Dijon le matin, avec des pancartes réclamant la « relaxe pour nos faucheurs d’OGM » ou dénonçant les « OGM cachés dans les champs ».