Les aides sont nécessaires pour amorcer le cercle vertueux

29.04.2013 - 07:43
-
Rédaction Agra Presse Hebdo
-

Les professionnels de la Cavac ne demandent pas d’intervention des pouvoirs publics, si ce n’est un encouragement temporaire à lancer le marché, comme ces derniers le font pour la voiture électrique, l’éolien ou le photovoltaïque. De tels encouragements spécifiques pour le développement des matériaux « bio-sourcés » ont eu lieu en Allemagne pendant le temps nécessaire au décollage de ce genre de marchés et existe toujours en Belgique, selon Olivier Joreau.