Les aviculteurs « redoublent de vigilance » face au risque d’influenza

Le 25 octobre, la France a relevé son niveau de risque pour l’influenza aviaire hautement pathogène. Les éleveurs de volailles sont inquiets, mais pas démunis face à cette maladie bien connue.

Après la découverte, le 20 octobre, de deux cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) aux Pays-Bas, le ministère de l’Agriculture a relevé le niveau de risque de « négligeable » à « modéré » sur l’ensemble du territoire métropolitain, indique un communiqué le 25 octobre. Le sérotype H5N8 de la maladie a été détecté sur deux cygnes tuberculés près d’Utrecht (Pays-Bas), à environ 250 km de la frontière française.

Mots-clés