Les déclarations de sinistres se multiplient suite au gel sur grandes cultures

«Au total, nous avons reçu environ 13 700 déclarations de sinistres suite au gel de fin janvier début février », explique Stéphane Gin, directeur des marchés agricoles de Groupama. Il indique que les décisions de re-semis ont été prises conjointement entre l’expert de Groupama et l’agriculteur avec une question en tête : « Est-ce que l’importance des dégâts mérite des re-semis ? ». Dans l’est de la France, par endroit les conditions pédoclimatiques ne permettent pas les re-semis, les situations sont traitées au cas par cas, souligne Stéphane Gin.