Les éleveurs de veaux intéressés par les médecines alternatives

Afin de réduire les antibiotiques, plus d’un éleveur de veaux de boucherie sur deux utilise les médecines alternatives, d’après l’Idele. Les produits les plus prisés : argile et huiles essentielles.

Quelque « 56 % des éleveurs déclarent utiliser des MCA (médecines complémentaires et alternatives, NDLR) », indique une étude de l’Institut de l’élevage (Idele) parue le 20 octobre. Commandé par la filière et financé par FranceAgriMer, ce travail a recensé en décembre 2019 et janvier 2020 les pratiques de 107 producteurs constituant un « panel représentatif » du secteur. Les MCA regroupent « plusieurs centaines de pratiques thérapeutiques », dont l’homéopathie, l’aromathérapie (huiles essentielles), l’utilisation d’argiles, la phytothérapie, l’ostéopathie, l’acupuncture, etc.