Les maïsiculteurs européens appellent à soutenir les nouvelles techniques de sélection

La CEPM (Confédération européenne de la production de maïs) s’est inquiétée le 27 septembre de la situation économique des maïsiculteurs, appelant au maintien du glyphosate, des biocarburants et au développement des nouvelles techniques de sélection végétale (NBT). Son président Daniel Peyraube réclame « des marchés stables et des facteurs de production sécurisés », selon un communiqué. Il s’agit de profiter des NBT, déjà utilisées hors du Vieux Continent.