Les prix céréaliers font de la résistance

La campagne 2020-2021 montre un profil inédit, marqué par une étonnante fermeté des prix du blé russe. En orge, un bon courant d’affaires avec la Chine soutient les cours. Ceux du colza, déjà très fermes, gardent un potentiel de hausse.

Si la planète céréalière bénéficie de grosses récoltes, les cours font de la résistance. Lors d’un webinaire du groupe de presse Réussir le 28 septembre, Andrée Defois, présidente du cabinet d’analyse Tallage, et Alexandre Marie, directeur des marchés au sein de la coopérative Vivescia, ont livré leur analyse.