Les transactions foncières viticoles en hausse dans le Val de Loire

16.04.2021 - 17:27
-
MN
-

Le nombre de ventes de vignobles réalisées dans le Val de Loire est en hausse, notamment depuis deux ans (entre +30 et +40 %), « là où le taux de transactions viticoles moyen en France tend à diminuer ». Tel est le constat dressé par Vinea Transaction, réseau spécialisé dans les transactions foncières viticoles en France, et diffusé le 8 avril lors d’une visioconférence de presse de l’interprofession InterLoire. « On comptabilise désormais en moyenne entre quinze et vingt ventes par an dans le vignoble du Val de Loire, contre une moyenne de dix ventes il y a dix ans », a indiqué Vinea Transaction.

Dans 88 % des cas, les acquéreurs sont des Français, notamment de la région, attirés par les prix abordables du foncier viticole ligérien : 41 % des transactions sont comprises entre 500 000 € et 1 M€. À titre de comparaison, en Provence, 43 % des acquisitions de vignobles se font à plus de 2 M€. Il est vrai que les domaines achetés dans le Val de Loire sont « beaucoup plus petits qu’ailleurs », selon Alain Paineau, représentant du réseau Vinea Transaction. Le prix moyen des vignes dans le Val de Loire est de 20 000 € l’hectare, alors qu’il peut atteindre 200 000 € dans l’appellation bordelaise des Graves, a-t-il précisé.

Parmi les motivations d’achat, 35 % des acquisitions en Val de Loire sont le « projet d’une vie » de jeunes vignerons, soit le plus fort taux de jeunes repreneurs de tous les vignobles français. À comparer à 14 % en Provence, où la motivation la plus importante (32 %) est celle du chef d’entreprise qui recherche la transmission et l’optimisation fiscale, ajoute l’étude. Dans le Val de Loire, l’habitation ne compte que pour 13 % du panier de l’acquéreur, contre 40 % en Provence. Mais « la valeur du foncier ne peut que progresser dans les années à venir » dans le Val de Loire, prévient Vinea Transaction.

Le plus fort taux de jeunes repreneurs de tous les vignobles

Mots-clés