L’export de blé attendu en baisse après une année 2019-20 « exceptionnelle »

FranceAgriMer a publié le 8 juillet ses premiers bilans céréaliers 2020-21, avec en blé tendre une faible moisson qui fait chuter l’export loin du sommet de l’année précédente.

Au lendemain de l’annonce surprise par Agreste (ministère) d’un blé réduit à sa deuxième plus faible récolte depuis 2004, c’était au tour de l’établissement national de marquer les esprits à l’occasion de son conseil spécialisé céréales : un consensus ressort chez les opérateurs autour d’« un export pays tiers attendu à 7,75 millions de tonnes et un export UE à 7 millions de tonnes » pour le blé tendre sur la prochaine campagne, a indiqué Marion Duval, adjointe au chef de l’unité Grains et sucre.

Mots-clés