L’immense génome du blé tendre enfin décrypté

Un consortium international de chercheurs vient de terminer le séquençage particulièrement complexe du génome du blé tendre. Le chantier aura duré autant de temps que celui du génome humain.

Il ne faut pas se fier à la taille de son grain, le génome du blé tendre est immense, 40 fois plus grand que celui du riz, trois fois plus que l’homme. Il est aussi très complexe à déchiffrer. Il aura donc fallu treize ans à plus de 200 chercheurs du monde entier pour en venir à bout. Soit autant d’années qu’il en a fallu pour le séquençage du génome humain, achevé en 2003. Les résultats de ces travaux ont été publiés hier dans la revue américaine Science.