L’OFPM ne constate pas encore d'effet de la loi Egalim

26.06.2020 - 08:00
-
AJ
-
Le nouveau rapport annuel de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) ne montre pas de bouleversements majeurs au sein des filières alimentaires françaises. Dans de nombreux secteurs, il est toujours difficile pour les agriculteurs, soumis aux lois du marché, de couvrir leurs coûts de production. Pour les défenseurs de la loi Egalim il faudra attendre encore un an pour y puiser des arguments, en espérant que l’épidémie de Covid-19 n’aura d’ici là pas chahuté tous les équilibres.

« Je ne vois pas de rupture majeure intervenir en 2019 », analyse Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) lors d’une conférence de presse le 18 juin pour la remise de son rapport annuel au Parlement. « Nous nous ne sentons pas l’impact de la loi Egalim car c’est encore un peu trop récent […] Les textes sont intervenus dans le courant de l’année, décrypte-t-il. Il est trop tôt pour regarder dans le détail l’arbitrage entre marge brute de l’industrie et marge brute de la grande distribution. »

Mots-clés