Néonicotinoïdes : premier feu vert sous conditions des députés

Dossier législatif : Phytos: PJL néonicotinoïdes, un retour très controversé

Avancement à parution de cet article : Première lecture à l'Assemblée
Avancement actuel du dossier : Application du texte
Les députés ont donné le 23 septembre un premier feu vert au projet de loi visant la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes. En commission des affaires économiques, ils y ont mis des garde-fous.

« Personne n’est pro-néonicotinoïdes », a défendu le rapporteur Grégory Besson-Moreau (LREM, Aube), selon qui la mesure n’est pas « un chèque en blanc » à la filière betteravière et programme « la fin des néonicotinoïdes » à l’horizon 2023. « C’est une question de souveraineté », a mis en avant le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, alors que onze pays producteurs ont, au sein de l’Union européenne, autorisé des dérogations à ces insecticides néfastes pour les abeilles.