Fertilisation

Nourrir les plantes en « semant des bactéries »

Un nouveau concept de fertilisation utilisant des bactéries fixatrices d’azote a été sélectionné le 21 juillet par le gouvernement dans le cadre d’un appel à projets de recherche et développement. Baptisé Néofertil, ce projet développé par le pôle de compétitivité Agrimip Innovation vise à offrir d’ici 3 ans un nouveau type de fertilisant aux agriculteurs.

Un retour aux bases ? Presque. Le monde de la fertilisation réinvestit l’agronomie : l’Ecole nationale supérieure d’agronomie de Toulouse (ENSAT) vient de mettre au point une technique permettant de reproduire et d’exploiter des bactéries du sol (endomycorhizes) ayant la capacité de stimuler la croissance des plantes. De cette découverte est né un projet – dénommé Néofertil – qui ouvre de nouvelles perspectives en matière de fertilisation.