Œufs standards : s’organiser face à la diminution de la consommation

L’interprofession de l’œuf veut organiser un plan de filière pour faire face à la diminution de la consommation d’œufs standards (dits de code 3), et à la demande croissante de la GMS pour des œufs alternatifs. Elle travaille notamment à la création d’un fonds privé financé par la filière pour aider les éleveurs à convertir leurs bâtiments vers d’autres modes d’élevage.

Dans un contexte de surproduction européenne d’œufs standards (code 3), de transfert accéléré de la consommation vers les modes de production alternatifs (bio, label et plein air) et d’investissements récents chez les producteurs, l’interprofession de l’œuf (CNPO) et le ministère de l’Agriculture ont organisé le 19 juillet une réunion avec l’ensemble des parties prenantes de profession (filière, GMS, banques, RHD, administration) afin d’aménager un rééquilibrage « en douceur » du marché.