Ouverture du bilan carbone à tous les nouveaux installés

Comme prévu par le Plan de relance, les agriculteurs installés depuis moins de cinq ans peuvent désormais se tourner vers les chambres et certains organismes de développement pour bénéficier d’un bilan carbone en grande partie financé par l’État. Les chambres ainsi que les Jeunes agriculteurs s’attendent déjà un engouement qui nécessitera une rallonge budgétaire.

Voilà la mesure du Plan de relance qui s’adresse uniquement à la nouvelle génération d’agriculteurs. Tous les producteurs installés depuis moins de cinq ans pourront désormais se tourner directement vers l’un des 218 opérateurs agréés par l’Ademe, et recensés sur le site du ministère de l’Agriculture, pour bénéficier d’un bilan carbone financé pour la plus grande partie par l’État. « Les agriculteurs n’auront à s’acquitter que de 10 % du coût complet (soit environ 200-250 €) », indique le ministère dans un communiqué du 30 avril.