Phytos : un indicateur environnemental plus strict pour lagunes et estuaires

Jusqu’ici, les produits phytosanitaires n’étaient pas considérés comme un problème dans les lagunes méditerranéennes, mais une nouvelle étude vient troubler la tranquillité d’esprit des observateurs. Menée en partenariat avec l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse et l’Ifremer, un projet pilote a analysé les concentrations de 72 molécules entre 2017 et 2019 sur dix sites. Avec une nouvelle approche : au lieu de considérer les pesticides séparément, les chercheurs ont évalué le risque inhérent au mélange des molécules dans les lagunes.