PLFR 2020 : les parlementaires assouplissent l’épargne de précaution

24.04.2020 - 08:00
-
AJ
-
Au cours de l’examen du second projet de loi de finances, députés, sénateurs et gouvernement se sont accordés pour assouplir l’utilisation de l’épargne de précaution en appliquant temporairement les modalités de la déduction pour épargne de précaution (DEP) à l’ancienne déduction pour aléas (DPA). Lors de leur lecture, les sénateurs ont souhaité ajouter au texte une série de mesures liées au secteur agricole. La commission mixte paritaire qui se tiendra le 23 avril devra acter ou non leur maintien.

Pour faire face à la crise engendrée par l’épidémie de Covid-19, les parlementaires ont dû plancher en urgence sur un nouveau projet de loi de finance rectificatif. Sur son volet agricole, ils se sont accordés pour assouplir les conditions d’utilisation de l’épargne de précaution accumulée par les agriculteurs au titre de l’ancienne déduction pour aléas (DPA). Près de 150 millions d’euros, estime la FNSEA.