Plus de 65 % de la production d’abricots des Baronnies a gelé

« Dévastée » par le gel. C’est le terme employé par le président du syndicat de l’abricot des Baronnies Franck Bec pour qualifier l’impact de la nuit du 25 mars sur la zone de production d’abricot des Baronnies, située entre 400 et 700 m d’altitude dans le sud de la Drôme. Quinze jours après l’épisode de « gelée noire », Franck Bec estime que 10 000 t d’abricots ont été perdues sur une production annuelle de 15 000 t. « Sur une centaine de producteurs, 90 % sont touchés », précise-t-il.