Vins

Restauration : 2004, année noire pour les rouges

L’année 2004 n’a pas été bonne pour les ventes de vins dans la restauration. Selon une enquête de l’Onivins fondée sur des données TNS-Secodip, le marché aurait diminué de 5 %, tant en volume qu’en valeur. Les rouges sont plus touchés que les blancs.

Derrière la baisse moyenne de 5 % du marché des vins en restauration se cachent des évolutions différentes selon les couleurs et catégories de vins. En moyenne, par restaurant, le niveau d’achat s’établit à 1 773 litres de vins soit une diminution de 7 % en valeur comme en volume, les prix restant stables. La diminution la plus forte concerne les vins rouges (58,5 % du total des achats) avec 8 % de baisse des volumes moyens par restaurant et 8 % également de diminution des budgets d’achat en valeur.