Protéines

Strasbourg veut remédier au déficit de production de protéines dans l’UE

Dans une résolution votée le 8 mars, le Parlement européen met en avant le grave déficit de production des protéines végétales dans l’UE, qui importe 80% de sa consommation. Les propositions législatives de la Commission européenne sur la réforme de la Pac après 2013, indique-t-il, devraient comprendre des mesures et des outils nouveaux aidant les agriculteurs à améliorer les systèmes de rotation culturale, de façon à diminuer sensiblement le déficit actuel en protéines végétales et la volatilité des prix.
«Il s’agit là d’une question stratégique majeure pour notre agriculture, et plus particulièrement pour le secteur de l’élevage, qui utilise massivement les protéagineux pour l’alimentation du bétail. Il n’est pas normal de dépendre à un tel niveau des importations, surtout quand celles-ci se concentrent essentiellement sur un produit, le soja, et trois pays, le Brésil, l’Argentine et les Etats-Unis », a déclaré le Français Michel Dantin (PPE).