Trois militants anti-OGM mis en examen pour destruction de colza

Trois militants anti-OGM ont été mis en examen, le 24 novembre à Dijon, pour avoir détruit en 2017 une plateforme d’essais de colza du semencier allemand KWS, à Villy-le-Moutier (Côte-d’Or), a appris l’AFP auprès des intéressés. Les trois « faucheurs volontaires » ont été mis en examen pour « destruction volontaire d’un bien » lors de leur convocation devant une juge d’instruction. Trois autres militants anti-OGM sont également convoqués, le 30 décembre, a précisé le Collectif faucheurs volontaires.