Une molécule pour réduire l’émission de méthane

L’université de Penn State a publié un nouvel article sur les réductions d’émissions de méthane observées suite à des ajouts de 3-NOP dans la ration. Cette étude vient appuyer la demande d’AMM déposée en juillet 2019 par la société DSM. Mais cette molécule n’est « pas une solution magique », prévient un chercheur de l’Inrae. L’institut travaille sur de nombreuses autres pistes pour atténuer les émissions de gaz à effets de serre.

Elle s’appelle 3-nitrooxypropanol (3-NOP) : si le nom semble barbare, cette molécule reçoit depuis plusieurs années une grande attention de la part des scientifiques. Et pour cause : elle est capable de réduire les émissions de méthane du bétail lorsqu’elle est ajoutée dans la ration.