Une proposition de loi EDS pour interdire l’élevage « en cage » d’ici 2030

Le groupe parlementaire Écologie démocratie solidarité (EDS) a déposé, fin août, un projet de loi au Parlement déclinant les propositions du « référendum pour les animaux » porté par un collectif d’associations et de personnalités. Il vise notamment à interdire l’élevage « en cage » d’ici 2030.

Emmenés par Cédric Villani, cinq députés du groupe Écologie démocratie solidarité (EDS), anciens membres de la majorité, ont déposé le 31 août une proposition de loi portant sur la condition animale, visant l’élevage, mais également les spectacles vivants et la chasse. Ce texte, rappellent ses auteurs, « reprend et aménage » une large partie du projet de référendum d’initiative partagée (RIP) « pour les animaux » (1) initié par un collectif de quarante associations, ainsi que des dizaines de personnalités du monde économique, culturel ou politique.